Aller au contenu principal
menu
Du déchet au produit : Terenvie, pierre angulaire d’un ciment circulaire territorial
copyright
Vicat

Du déchet au produit : Terenvie, pierre angulaire d’un ciment circulaire territorial

10 juin 2020

Deux ans après la signature du contrat annonçant la création de Terenvie, la plateforme, exploitée depuis juin 2019, poursuit son développement.

Qu’est-ce que Terenvie ?

Jeudi 7 décembre 2017, Didier Petetin, directeur général délégué du groupe Vicat, et Guy Mathiolon, président directeur général de SERFIM Groupe, annonçaient la signature d’un contrat de joint-venture portant sur la création de Terenvie. Il s’agit d’une plateforme de traitement et de valorisation de terres non-inertes sur 3 hectares dans la Vallée de la Chimie, aux portes de Lyon (69). Cette action s’inscrit pleinement dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et son objectif de valorisation de 70% des déchets du BTP.

Dans la continuité de « L’appel des 30 ! » lancé par la métropole de Lyon (69), l’ambition est de perpétuer la place de la Vallée de la Chimie comme terre d’innovation. Ainsi, Terenvie propose une solution de valorisation des terres excavées pour les chantiers de la région dans une démarche d’économie circulaire.

Dans cette optique, la plateforme réceptionne, trie et traite les terres polluées issues de travaux d’excavation et de terrassements locaux.

Dépolluer jusqu’à 60 000 tonnes de terre par an

Une première partie des terres non inertes est dépolluée grâce à un traitement biologique, le phytotraitement, composé de micro-organismes ainsi que de plantes spécifiques (ici luzerne) sur le site de Terenvie.

La pollution organique sera ainsi éliminée par les racines et les bactéries présentes.

Ensuite, les terres qui présentent moins d’hydrocarbures et ne sont pas inertes sont transformées en ciment grâce au processus industriel de Vicat : le four de la cimenterie est un formidable outil nous permettant de réduire l’utilisation de matériaux naturels extraits de nos carrières en incorporant une part de matériaux issus de la reconquête de friches urbaines.

Grâce à la température de 1 450°C atteinte par la matière en fusion, les pollutions résiduelles présentes dans la terre sont entièrement éliminées, et les ciments produits comporte de facto une « part circulaire ».

De là à dire qu’il est naturel qu’ils reviennent sur le territoire pour la reconstruction de celui-ci, il n’y a qu’un pas que nous franchirons sans hésiter.

Enfin, l’autre fraction des terres, celles qui sont inertes, sont valorisées pour le réaménagement des carrières de l’activité granulats Vicat. Là encore, une seconde vie est donnée aux matériaux : le remblaiement permet ensuite la reconquête de ces espaces, avec notamment leur remise en culture. Avec à la clef la production d’une orge brassicole bien connu en Nord Isère.

Au total, Terenvie possède une capacité de traitement de 60 000 tonnes par an.

Les terres inertes reçues à Terenvie sont valorisées à 100%, et font fonctionner le moteur de l’économie circulaire territoriale.

Une réalisation dans la continuité de la politique du Groupe

La plateforme répond ainsi aux enjeux de dépollution des sols de la région face à la densification urbaine et la nécessité de restaurer les friches industrielles. Cette action vertueuse se fait en synergie avec des notions de RSE et d’écologie territoriale dans lesquelles s’engage pleinement le groupe Vicat.  

Notre prochain objectif ? Mettre en place à Terenvie un showroom de matériaux fabriqués par Vicat intégrant une part de matières recyclées et produits bas carbone. Ce showroom illustrera concrètement ce qui peut être conçu à partir des terres réceptionnées grâce à notre outil cimentier.

Terenvie, ciment circulaire

 

Nos actualités

Toutes nos actualités

Image

04/02/2021

Le groupe Vicat en route vers une mobilité plus durable grâce à Oleo100, le carburant 100% colza français

Résumé accroche

Nouvelle étape vers une mobilité durable pour le groupe Vicat avec le déploiement d’Oleo100, une énergie alternative 100 % végétale « made in France » de type B100, sur ses engins de carrière.

Image

18/12/2020

Nouvelle plateforme multi-activités au Sud de Lyon

Résumé accroche

En juin 2020, le groupe Vicat a ouvert un nouveau site multi-activités et multimodal sur le Port Edouard-Herriot, situé sur la commune de Saint-Fons (69), au Sud de Lyon.

Image

01/12/2020

Projet « catch4climate » : Vicat s’associe à trois autres cimentiers européens pour décarboner le secteur

Résumé accroche

Le 18 novembre 2020, en présence de Winfried Kretschmann, ministre-président du land de Bade-Wurtemberg et de Winfried Hermann, son ministre des Transports et Infrastructures, Vicat et trois autres cimentiers européens formant la co-entreprise Cement Innovation for Climate (CI4C), ont signé une « Lettre d’intention » relative aux prochaines étapes du projet pilote « catch4climate ».

Image

01/12/2020

Vicat accélère sa démarche d’économie circulaire avec le dispositif CO2ntainer

Résumé accroche

La cimenterie Vicat de Montalieu-Vercieu (38) s’est équipée en septembre 2020 du dispositif CO2ntainer. La particularité de cette installation créée par l’entreprise britannique Carbon8 Systems ?

Elle permet à la fois de soutenir la montée en puissance des combustibles alternatifs dans le process cimentier et de carbonater des poussières de cimenterie à partir du CO2 capté pour fabriquer des granulats performants.