Aller au contenu principal
menu
Joseph Bertrand Vicat
copyright
Vicat

Bicentenaire de la naissance de Joseph Vicat : l’histoire d'un grand capitaine d'industrie

29 novembre 2021

Le 1ᵉʳ décembre 2021 marque le bicentenaire de la naissance de Joseph Bertrand Vicat (1821-1902), fils de Louis Vicat et fondateur du Groupe.  À cette occasion, retour sur l'histoire d'un grand capitaine d'industrie.

Joseph Bertrand Vicat est né le 1er décembre 1821 à Souillac. Après de brillantes études, il réussit comme son illustre père le concours d'entrée à Polytechnique en 1841. Sorti officier d'artillerie en 1842, il préféra s'orienter dans un premier temps vers une carrière juridique après avoir obtenu sa licence de droit en 1846.

Mais rapidement, sur les conseils de son père Louis Vicat, qui avait décelé ses qualités d'industriel, il alla s'établir à Champoléon dans le Haut Champsaur (vallée du Drac) où il exploita quelques temps des mines de cuivre gris argentifère. Il en céda la concession pour se consacrer à aider Louis Vicat dans ses recherches. Ceci le conduisit en 1853 à se lancer dans la fabrication industrielle du ciment artificiel avec la création de l'usine du Genevrey-de-Vif près de Grenoble. C'est dans cette usine qu'il mit en oeuvre dès 1857 la méthode dite « de double cuisson » dont il fut l'inventeur. Cette méthode de fabrication par voie sèche consiste à cuire comme un ciment naturel le calcaire argileux, puis à le moudre et enfin à mélanger ce produit cuit avec du calcaire à forte teneur en carbonate de chaux pour obtenir le dosage voulu. 

image
Usine Genevrey-de-Vif (Isère)
copyright
Vicat

Fours dits "biberons" de l'usine Genevrey-de-Vif (Isère) au XIXème siècle.

Il a su vaincre les difficultés par sa capacité de travail hors du commun et son énergie indomptable. L’usine du Genevrey-de-Vif compta jusqu’à dix-sept fours à feu continu pour la cuisson du ciment artificiel. Elle faisait vivre quatre cents ouvriers et leur famille.

Joseph Vicat avait l'âme d'un créateur d'entreprise. En 1867, avec quelques associés, il transforma son entreprise en société en nom collectif Joseph Vicat et Cie. En 1868, il obtint la concession de l'usine d'Uriage qu'il développa et dont il augmenta le capital en 1873.

De son vivant il fut reconnu comme un des grands industriels du Dauphiné avec la préoccupation toujours présente du développement économique de sa région dont il fut, en qualité de Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Isère, un ardent défenseur.

Joseph Vicat, en s'éteignant le 27 décembre 1902, pouvait être légitimement fier de ce qu'il venait de léguer à ses descendants : les fondements tant techniques qu'économiques et philosophiques d'une société industrielle.

Nos actualités

Toutes nos actualités

Image

09/06/2022

Lithosys : la nouvelle marque du groupe Vicat dédiée à l’impression 3D béton

Résumé accroche

Vicat repousse les limites de la conception et de la construction en béton avec le lancement de sa nouvelle marque dédiée à l’impression 3D.

Image

06/05/2022

Retrouvez l’Innovation Vicat sur France Télévision !

Résumé accroche

À l’occasion du reportage « Les entreprises françaises s'engagent pour le climat » produit par France Télévisions pour le MEDEF (Mouvement des Entreprises de France), retour en images sur les projets innovants du Groupe pour tendre vers la neutralité carbone sur sa chaine de valeur.

Image

11/01/2022

Vicat développe le premier liant zéro carbone

Résumé accroche

L’offre bas carbone DECA de Vicat s’enrichit du premier liant carbo-négatif permettant d’obtenir un béton ultra bas carbone. Cette innovation renforce les engagements du Groupe pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Image

13/12/2021

Meteor : augmentation de la part de combustibles alternatifs à Montalieu-Vercieu

Résumé accroche

Dans le cadre de France Relance, l’Etat mobilise 1,2 milliard d’euros pour soutenir et accompagner la réduction des émissions de gaz à effet de serre du secteur industriel, en créant de nouveaux dispositifs de soutien renforçant des dispositifs déjà existants opérés par l’Ademe.