• Performance constructive
  • Créer pour innover
  • Ciment, béton, granulats
  • L'environnement : une priorité

Louis Vicat, inventeur du ciment artificiel

Utilisé par les Égyptiens et les Romains, le ciment devient un produit technologique après sa redécouverte par Louis Vicat au début du XIXe siècle. Voici l'histoire qui a donné naissance au groupe Vicat, dernier cimentier français présent à l’international dans 11 pays.

Louis Vicat, inventeur du ciment artificiel en 1817, polytechnicien, ingénieur des ponts et chaussées

Louis Vicat

La découverte majeure de Louis Vicat : principes de fabrication des chaux et ciments artificiels

 « Il [Louis Vicat, ndlr] a révélé les causes, il a établi les règles, il a créé l’art » - Citation du baron Thénard, chimiste français
 

Dessin de Louis Vicat du pont de Souillac

Dessin du Pont de Souillac

Jeune diplômé de Polytechnique et des Ponts et Chaussées, Louis Vicat se voit, en 1812, confier la construction d’un pont sur la Dordogne , rivière torrentielle nécessitant la mise en œuvre de procédés particuliers. Motivé par ce pari - la réalisation d’un ouvrage solide à bas coût -, le jeune ingénieur qu'est Louis Vicat  se consacre entièrement à ses travaux : ils le conduisent, en 1817, à la découverte des principes de fabrication des chaux et ciments artificiels . Le Pont de Souillac devient ainsi le premier pont bâti avec une chaux hydraulique artificielle.
A peine âgé de 32 ans, Louis Vicat est un ingénieur passionné et acharné. Il présente ses travaux devant un jury composé d’éminents savants, puis à l’Académie des Sciences qui, le 16 février 1818, valide officiellement ses découvertes sur les chaux et ciments artificiels.


Près de 200 ans plus tard, la découverte de Louis Vicat demeure le socle sur lequel se développent  les plus récents progrès en matière de liants hydrauliques .

Un don universel : Louis Vicat ne dépose pas de brevet sur son invention

« Quelle sera la récompense de Vicat [Louis Vicat, ndlr], … qui a fait faire le seul progrès réel à la science pratique des constructions ? » Balzac, Le curé de village, 1839


Louis Vicat, « préférant la gloire d’être utile à celle d’être riche », selon l’expression du baron Thénard, admirateur de ses travaux et de leurs formidables conséquences, choisit de livrer au monde le fruit de ses recherches sans en attendre de contrepartie financière : il ne prend pas de brevet. Cela permit en revanche à Joseph Aspdin, entrepreneur britannique, de déposer un brevet sur la base du procédé de fabrication énoncé par Louis Vicat en 1818 pour un produit qu’il nomme commercialement : Ciment « Portland ».


La biographie de l' inventeur du ciment artificiel : Louis Vicat

  • 31 mars 1786 : naissance de Louis-Joseph Vicat à Nevers
  • 1804 : Louis Vicat entre à l'école Polytechnique puis à l'école des Ponts et Chaussées
  • 1812-1822 : Louis Vicat entreprend la construction du pont de Souillac sur la Dordogne
  • 1817 : Louis Vicat découvre le ciment artificiel
  • 1818 : La découverte de Louis Vicat est identifiée par l'académie des Sciences
  • 1845 : Une récompense nationale de 6 000 francs est octroyée à l'Ingénieur par le Gouvernement. Louis Vicat a offert son invention au monde sans prendre de brevet, ses contemporains estiment lui être redevables.
  • 11 janvier 1853 : Louis Vicat est nommé Inspecteur Général honoraire des Ponts et Chaussées. La même année, son fils, Joseph Vicat, fonde les cimenteries Vicat.
  • 1855 : Louis Vicat et son fils fabriquent un pont au Jardin des plantes de Grenoble , premier ouvrage en béton coulé au monde.
  • 10 avril 1861 : Décès de Louis Vicat à Grenoble


Près de 200 ans après son invention du ciment artificiel, Louis Vicat est toujours présent dans le monde de la construction à travers le groupe cimentier international qu'il a engendré : le groupe Vicat.

Découvrez dès maintenant les faits qui ont marqué  l'histoire du groupe Vicat .


Cours de bourse
+ de détails

L'aiguille Vicat

L'aiguille Vicat

Lettre de Louis Vicat

Lettre de Louis Vicat

Pont de Souillac

Pont de Souillac (Vallée de la Dordogne, Lot, France)